Poème 'Les milans' de ATOS

Les milans

ATOS

L’ombre des failles recouvre la sécheresse des pierres.
Dans la douceur de leur vol, des milans, devant elle, inventent leur repos sous l’abrivent du soleil.
La falaise est une fenêtre où se déverse le temps.

Poème préféré des membres

VVAL et Loic ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS