Poème 'Les roses blanches de la Seine' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > Les roses blanches de la Seine

Les roses blanches de la Seine

ATOS

Bien sûr, que j’ai de la peine,
et elle coule par vos veines ,
Car ils me sont toujours si jolis
les bords de la Seine, les bords de la Seine
Qui ce soir avec moi se lamentent et se traînent.
Peut être que l’amour viendra y refleurir toute de même,
A la Seine ; à la Seine

Car nous savons, je pense,
La triste histoire de la France,
qui couvrit de honte et de cendres
les rives de la Seine.

Et que personne ne s’offense,
Mais ils me semble que le conte de nos offenses,
« Il est encore une fois » se remet en scène.

Bien sûr que même si j’ai de la peine
Je garde encore l’espoir à cette plume,
Mais Dieu comme il cendre noir ce soir
Sur la Seine, sur la Seine.

Nous, nous avons ce matin blême
Et eux déjà leurs petits bas vert de laine
Voilà c’est la tragédie même,
Mise en scène, mise en scène. .

Comment ils se nourrissent de haine,
Ils aboient encore de nous maudire,
en passant leurs bottes dans nos portes
et en laissant leurs chiens pisser dans la Seine.

Et tant pis pour ceux qui s’étonnent
Et que les autres me pardonnent,
Mais nous devons à nos enfants ,
la même liberté que celle qu’on nous a donnée.

O faisons que jamais ne revienne
Le temps du sang et de la haine
Car ils pourraient encore jeter des gens dans la Seine.

Alors sonnons l’alarme ,
et s’il le faut reprenons les armes,
car mon cœur ne veut pas survivre
à ce triste naufrage en plein cœur de la Seine.

Car ils nous sont encore si jolis
les bords de la Seine, les bords de la Seine

Alors sonnons l’alarme ,
et s’il le faut reprenons les armes,
car mon cœur ne veut pas souffrir
de voir jeter toutes nos larmes au fond la Seine.


à Barbara,
je sais qu’elle me pardonnera.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS