Poème 'Les routes' de ATOS

Les routes

ATOS

Je t’aime d’une infinité d’amours.
Il est en moi des routes ouvertes qui ne se refermeront pas.
Chemins faisant, mon pas s’assure. Mes nuits sont moins profondes.
Cette multitude se fait lumière entre mes mains.
je reconnaîtrai la présence de cette route au-delà même de mon dernier chemin.

Photographie de Man Ray - 1928

Photographie de Man Ray - 1928

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS