Poème 'Les Yeux bleus de la Montagne' de Théophile GAUTIER dans 'España'

Les Yeux bleus de la Montagne

Théophile GAUTIER
Recueil : "España"

On trouve dans les monts des lacs de quelques toises,
Purs comme des cristaux, bleus comme des turquoises,
Joyaux tombés du doigt de l’ange Ithuriel,
Où le chamois craintif, lorsqu’il vient pour y boire,
S’imagine, trompé par l’optique illusoire,
Laper l’azur du ciel.

Ces limpides bassins, quand le jour s’y reflète,
Ont comme la prunelle une humide paillette ;
Et ce sont les yeux bleus, au regard calme et doux,
Par lesquels la montagne en extase contemple,
Forgeant quelque soleil dans le fond de son temple,
Dieu, l’ouvrier jaloux !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Pyramide en argent
    ------------------------

    Vaste tombeau d'argent, haut de trois mille toises,
    Qui se va détachant sur les cieux de turquoise,
    De l'aigle tu contiens le corps sacrificiel
    Venu s'y reposer, encore en pleine gloire,
    Ayant fait ses adieux à ce monde illusoire,
    Et ton plafond voûté lui tiendra lieu de ciel.

    Nul songe n'y survient, nul oeil ne s'y reflète,
    L'oiseau de sable dort dans une paix parfaite ;
    Tendre est l'obscurité, le silence fort doux,
    Qu'orne un subtil refrain, qui vient on ne sait d'où.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS