Poème 'L’éventail' de ATOS

L’éventail

ATOS

Tu nais qu’oiseau de passage taillé dans un éventail de mots.
Dans un linge de l’un, au clair de l’une,
paupière de plume sous une syllabe de verre gravée par les sables ;
Oiseau tu es que l’entremiracle aperçu dans un tram de flaw.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS