Poème 'L’horloge' de ATOS

L’horloge

ATOS

Il faut inviter la consolance à porter sa main sur le cadran de son coeur
pour que son parfum verse son temps sur les rouages des heures.
Le jour retrouve toujours sa musique sur le rythme de sa route.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS