Poème 'Matin' de ATOS

Matin

ATOS

L’inlassable cascade,
dans l’orgue des roches
déverse l’or du temps.

La terre,
en ses eaux, est en chant.

Son enfant vient renaître
entre les saules blancs.

Sur le ventre humide de l’aube,
elle recueille l’éternel printemps.

Une goutte de brume caresse
le feu de son sommeil.

Dans les bras d’une rivière,
Le matin s’éveille.

Ses pleurs convient les hommes à leurs champs.

Les amants de cette terre de promesses
sont devenus les pères d’un nouveau temps.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS