Poème 'Armistice' de guillaumePrevel

Armistice

guillaumePrevel

Voici partout la terre rouge du carnage
Hérissée d’arbres déchiquetés et morts
Qui vibrent sur le vaste horizon qui maintenant s’endort
Et où l’humanité a poursuivi tant d’années son naufrage

D’étranges flaques où se mêlent la pluie, le gaz et le sang
Reflètent dans l’eau trouble l’image de l’enfer
En dressant çà et là des morceaux de chairs qui sortent de terre
Effrayantes vision de cadavres putréfiants

Le lourd silence aujourd’hui s’abat
Sur les lieux maudits des combats
Où tant de malheureux ont été balayés

Passant n’oublie jamais
Que ci-gît les hommes et une part de leur folie
Sous cette terre brûlée condamnée à l’oubli!

08 Novembre 2018

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS