Poème 'Paysage' de Armand SILVESTRE dans 'Le Pays Des Roses'

Paysage

Armand SILVESTRE
Recueil : "Le Pays Des Roses"

A SCOUTTETEN.

Sur les eaux et les bois descend la paix du soir
Et, de l’horizon d’or, comme d’un encensoir,
Honte un souffle attiédi qui vibre sous la nue.
Derrière le taillis, la lune va frangeant
Les nuages massifs d’un long frisson d’argent,
Pour en faire un balcon à son épaule nue.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Vieille église
    ---------------

    Pas un seul paroissien dans l'église, le soir ;
    Le fils du charpentier rêve en son ostensoir,
    Le créateur du monde est caché dans la nue,
    Auprès de chaque tronc, l'Esprit s'en va piégeant
    Les démons de ces lieux pour prendre leur argent ;
    Cupidon, au plafond, exhibe sa chair nue.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS