Poème 'Ballade des feuilles qui tombent' de Orange84

Accueil > Les membres > Page de poésie de Orange84 > Ballade des feuilles qui tombent

Ballade des feuilles qui tombent

Orange84

L’été fini regrette la chaleur,
Les cieux brûlants, les heures en allées,
Les moments fous, la riante couleur,
L’amour qui chante et les nuits étoilées,
Les monts heureux, les fringantes vallées ;
Un ciel plus gris chante une autre chanson
Tandis qu’on sent comme un nouveau frisson ;
Les jours bénis à petit feu succombent ;
Monsieur soleil a payé sa rançon,
L’automne est là lorsque les feuilles tombent.

Les mois n’ont plus leur air ensorceleur
Et les refrains leurs folles envolées ;
Tout doucement, une vieille pâleur
S’est approchée avec ses eaux mêlées,
Préfigurant les lointaines gelées ;
Avec le temps, s’en vient un autre son
Et très bientôt se taira le pinson ;
À l’horizon, des nuages surplombent
Les prés fanés de l’ancienne moisson,
L’automne est là lorsque les feuilles tombent.

L’humidité prend son air racoleur ;
Des flaques d’eau se sont accumulées ;
Un autre ciel veut se mettre en valeur
En parcourant des terres désolées
Qui fourniront des couleurs emmêlées ;
Des feuilles d’or brillent à l’unisson
Et l’escargot prend son air mollasson ;
Les arbres font les airs qui leur incombent
Et leur complainte attriste un jeune oison,
L’automne est là lorsque les feuilles tombent.

Princes grivois, beaux donneurs de leçon,
Buveurs de vin, l’enivrante boisson,
Voyez ce gris que les coteaux surplombent ;
Bientôt viendra l’hiver à sa façon,
L’automne est là lorsque les feuilles tombent.

Poème préféré des membres

FAB a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Belle musicalité ... presque une chanson,
    Un rien de mélancolie fait une saison ...

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS