Poème 'Souvenir de Jacquemart' de Armand SILVESTRE dans 'Le Pays Des Roses'

Souvenir de Jacquemart

Armand SILVESTRE
Recueil : "Le Pays Des Roses"

Grand artiste couché sous la terre éplorée,
Vaincu frappé debout sous la pierre étendu,
Rêveur déchu du haut de ton rêve éperdu,
Je veux chanter envers ta mémoire sacrée.

L’outil dur des graveurs dans la main inspirée,
Comme un stylet de feu vers l’idéal tendu,
De l’âpre vérité fouillant le ciel ardu,
Y traça dans l’art pur, une route ignorée.

Ton pinceau si léger qu’on l’aurait cru mouillé
Des seuls pleurs du malin sous le bois effeuillé
Fit revivre l’azur dans sa clarté première.

Interprète immortel du charme aérien,
Dans l’ombre descendu si ton corps n’est plus rien,
Ton œuvre te survit tout baigné de lumière.

29 septembre 1880.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Renard-paon
    ---------------

    Le renard-paon s'en vient dans la plaine arborée
    Où son cri fracassant est de tous entendu ;
    Plus d'un passant lui jette un regard éperdu
    Sous la lune en croissant, de sable colorée.

    Un peu de nourriture aisément picorée,
    Suffit pour contenter cet animal dodu ;
    Puis il marche à nouveau, traquille et détendu ;
    Jamais, par lui, ne sont les poules dévorées.

    Si le temps est mauvais, s'il a les pieds mouillés,
    Il se pose à l'abri, près des outils rouillés,
    Dans le vieux cabanon dont s'effritent les pierres ;

    Mais si l'air est serein (c'est ce qu'il aime bien)
    Au sommet d'un long mur le bel oiseau se tient,
    Et compose, en sa langue, un hymne à la lumière.

  2. Troisième vers du deuxième quatrain :

    "Tranquille et détendu".

Rédiger un commentaire

Armand SILVESTRE

Portait de Armand SILVESTRE

Armand Silvestre, ou Paul-Armand Silvestre, est un écrivain français, romancier, poète, conteur, librettiste et critique d’art, né le 18 avril 1837 à Paris, mort le 19 février 1901 à Toulouse. Armand Silvestre naît le 18 avril 1837 à Paris. Fils d’un magistrat parisien, il est d’abord destiné à la... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS