Poème 'Mystère' de Armand SILVESTRE dans 'Le Pays Des Roses'

Mystère

Armand SILVESTRE
Recueil : "Le Pays Des Roses"

Je veux que le matin l’ignore
Le nom que j’ai dit à la nuit,
Et qu’au vent de l’aube, sans bruit
Comme une larme il s’évapore.

Je veux que le jour le proclame
L’amour qu’au matin j’ai caché,
Et, sur mon coeur ouvert penché,
Ainsi qu’un grain d’encens l’enflamme.

Je veux que le couchant l’oublie
Le secret que j’ai dit au jour
Et l’emporte, avec mon amour.
Aux plis de sa robe pâlie !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Inspiration capricieuse
    -------------------------------

    Pour des raisons que j'ignore,
    L'idée vient en pleine nuit,
    Mais vers le matin, sans bruit,
    La voilà qui s'évapore.

    C'est très dur, je le proclame,
    De trouver un sens caché
    Sur lequel on est penché
    Aux lueurs de quelques flammes ;

    J'y pense et puis je l'oublie
    Comme oubliés sont les jours
    De mes défuntes amours ;
    Ah, que l'encre en est pâlie !

Rédiger un commentaire

Armand SILVESTRE

Portait de Armand SILVESTRE

Armand Silvestre, ou Paul-Armand Silvestre, est un écrivain français, romancier, poète, conteur, librettiste et critique d’art, né le 18 avril 1837 à Paris, mort le 19 février 1901 à Toulouse. Armand Silvestre naît le 18 avril 1837 à Paris. Fils d’un magistrat parisien, il est d’abord destiné à la... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS