Poème 'Prière' de Georges RODENBACH dans 'La Jeunesse blanche'

Prière

Georges RODENBACH
Recueil : "La Jeunesse blanche"

Le soir tombe : prions pour les pauvres malades.

Je songe à ceux qui sont dans leur chambre, reclus
Les paralytiques, les perclus,
Ceux qui ne sortiront jamais plus.

Le soir tombe : prions pour les pauvres malades.

Pour les irrémédiables phtisiques
Qui rêvent de candide amour, d’émois physiques,
Et d’un mariage en musique.

Le soir tombe : prions pour les pauvres malades.

Je songe à ceux des salles d’hôpitaux,
Pâles sur l’oreiller de leurs lits sans rideaux,
Qu’on appelle plus que d’un numéro.

Le soir tombe : prions pour les pauvres malades.

Pour ceux que mine un vague mal occulte
Par qui leur visage, en ivoire, se sculpte,
Tapotant sur leurs vitres, comme on ausculte.

Le soir tombe : prions pour les pauvres malades.

Pour les petits enfants surtout, fragile neige !
Qui si vite ont l’air d’un lys dans un piège,
D’une hostie en fleur qui se désagrège…

Le soir tombe : prions pour les pauvres malades.

Pour ceux qui sont malades d’avoir faim,
De n’avoir jamais eu de vin
Et qui font des projets sans fin !

Le soir tombe : prions pour les pauvres malades.

Je songe à ceux qui vont mourir, vraiment trop las !
Peut-être voient-ils de oiseaux de lilas
Passer dans l’air des glas !

Le soir tombe : prions pour les pauvres malades.

1897

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Georges RODENBACH

Portait de Georges RODENBACH

Georges Rodenbach (né le 16 juillet 1855 à Tournai et mort le 25 décembre 1898 à Paris) était un poète symboliste et un romancier belge de la fin du XIXe siècle. Issu d’une famille bourgeoise d’origine allemande – son père, fonctionnaire au ministère de l’Intérieur, est vérificateur des poids et mesures ;... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto