Poème 'Secrètement' de ATOS

Secrètement

ATOS

Tremblante feuille.
Inlassablement tourmentée par ce vent de novembre.
Tremblante feuille.
Délicatement,
Désespérément accrochée à cette branche.
Nostalgie de l’été.
Recroquevillée, jaunie, abandonnée.
Tu étais la dernière,
La dernière à croire que le printemps te reviendrait.
Mais ce matin, je t’ai cherchée.
Une petite brise était venue te murmurer
Que le livre des jours te demandait d’être sage,
Et que tu devais lire chacune de ses pages.
Gracieusement,
Silencieusement,
Docilement
Tu as valsé dans l’aube qui s’imposait.
Te découvrant dans l’ivraie, je t’emportai en secret.
Et t’ai glissé entre les pages d’un vieux cahier.

L’été s’est endormi au creux de mes feuillets.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS