Poème 'Spleen' de Hamid54

Spleen

Hamid54

Un temps sinistre, lourd, qui pèse sur les têtes,
Quand du ciel menaçant, pleut ce gris ennuyeux.
Et lâche sur les cœurs ses affolantes bêtes,
Ces monstres affamés aux visages hargneux.

Ces journées blafardes, plates et monotones,
Concèdent à l’esprit la noirceur des tombeaux.
L’âme en proie à l’ennui, aux angoisses atones,
Où le soupçon d’aplomb se disloque en lambeaux.

Les heures boiteuses aux allures fantoches,
Défilent mollement et les sens en éveil.
Dans ces nuits humides où les stupides cloches,
Tintent lugubrement, effrayent le sommeil.

Des fantômes errants, voisins des cimetières,
Rodent, inlassables, dans l’immense couloir…
Leurs minois abrutis, arborent des chimères ;
Le corps abattu cède à l’absurde pouvoir,

Images et Sensations – TDR
COPYRIGHT© – ISBN 978.9947.30.246.0

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Hamid54

Image de Hamid54

Nom : Hamid

Prénom : Abed

Naissance : 28/10/1954

Présentation : Bonjour à tous. Je m'appelle Hamid Abed, Je suis de Kabylie, en Algérie. Retraité de la fonction publique depuis quelques années. Depuis ma retraite, je me suis consacré à l'écriture de la...

Accéder à sa page de poésie

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS