Poème 'Station roms' de ATOS

Station roms

ATOS

Ce matin, j’ai rencontré une âme.
Et j’en suis restée humaine à en pleurer.
Dans son regard, j’ai vu l’infinité.
Une madone des voies ferrées.
Un chant cristallisé,
Un sourire d’amitié,
Une bonté abandonnée.
J’ai croisé une âme
Au longs cheveux de Diane.
Une musique transportée,
Le geste lent de ceux qui n’ont plus rien
Mais qui portent en eux l’éternel matin.
Oh j’ai vu une Dame
Au détour d’une rame.
Fille d’Esméralda,
Que les dieux de la nuit
Protègent tes fils.
Que la flamme de ton souffle
protègent nos vies.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS