Poème 'Suicide III' de PhulanKile

Suicide III

PhulanKile

Dure tête au réveil
Ô ça tambourine dans ma gueule
réveil à la bourre sans éveil
c’est mort pour la journée, bégueule

Ou je suis ? Qu’importe
ma tête est plus lourde que la porte
je sortirais pourtant dans le froid
car au taf je devrais marcher droit

j’irais, j’irais pourtant
j’irais me frotter aux gens
j’irais renifler dans le vent
j’irais malgré tout pour y être content

et tout tournera à l’école
sans même sniffer la colle
sans même prendre un peu de cette fiole
et tous fouleront ma pauvre tête folle

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS