Poème 'Trente trois' de PhulanKile

Trente trois

PhulanKile

Avant l’an deux mille
Avant l’an mil
le millet composait la bile
que les pauvres gens gerbaient

Avant les conserves
Avant que les produits ne servent
les serfs déjà, souffraient
de leur constitution d’homme… des faits

Avant la voiture à essence
avant les avions en tout sens
les êtres aussi se déplaçaient
les êtres aussi se rencontraient

Avant l’ère moderne
Avant l’air lugubre et terne
des hommes avaient des lanternes
pour éclairer leurs vies de misère

Rien n’a changé, tout a bougé
aujourd’hui, le monde aurait évolué
aujourd’hui l’homme serait régénéré
en fait il n’est que plus usé

monde humain créé
croyances évoluées
foi illustrée…
humanité chloroformée ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS