Poème 'Un chapeau de paille' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > Un chapeau de paille

Un chapeau de paille

ATOS

Mon chapeau est de paille
Et ton casque est de pierre.
Tes champs ont pris la couleur de ma chair.
Ton vin as le goût de ton blason.
Il ne méritera aucun pardon.

Mes bras sont forts et ta croix est de fer.
Mon cheval est de feu et ton or est en canon.

Si peu de miel dans nos maisons…
Tellement d’orange dans mon ciel…

Ton armée te contemple.
Mon village se rassemble.

Dix oranges dans le ciel
pour chasser les chiens que tu appelles.
Cent oranges dans le ciel
pour espérer notre soleil.

Sur nos murs nous écrivons.
Dans tes vignes nous chantons.
À nos tables nous partageons.
Sur les routes nous marchons.
Sur tes emblèmes nous crachons.

Derrière tes murs tellement de cris.
Sous tes mains tellement de larmes.
Et sur tes terres des milliers de tombes.

Tu peux nous bâillonner, nous aveugler,
nous affamer, nous fusiller,
Mais rien n’étouffera les braises de nos foyers.
Mon chapeau est de paille
et ton casque est de pierre.
Ma chemise, grande ouverte,
n’était pas un drapeau blanc.
Au pied du mur, Général,
tes chiens lèchent mon sang.
Tu cravaches devant l’autel.
Tout meurtrier cherche confesse.
C’est la boutique de tous vos crimes.
La haine est la prière des brigands.

Mon cœur battant est à mon peuple
Et mon drapeau coule sur mes mots.
Entends!
Tous les villages sont en chant!
Ils lancent une orange vers le ciel,
Un soleil de miel pour toute raison.

Paru dans la revue  » LES AMIS DE THALIE » N° 81 – 3e trimestre 2014- ISSN 1274-3240

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS