Poème 'Un parfum' de ATOS

Un parfum

ATOS

Il est toujours des îles pourpres aux ventres de velours et aux ailes d’oiseaux matin, qui sommeillent lointain entre l’oeil et la mer dans le cristal d’un parfum.

Poème préféré des membres

AliouneBadaraCoulibaly a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS