Poème 'Ville tu es toujours la même' de Jacques PREVEL dans 'De colère et de haine'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jacques PREVEL > Ville tu es toujours la même

Ville tu es toujours la même

Jacques PREVEL
Recueil : "De colère et de haine"

Ville tu es toujours la même
Si désemparée d’attendre des hommes qui te
reviennent
Des hommes qui te comprennent
Et triste d’une joie amère et sauvage
Ville dégrisée qui se révolte au bord d’un monde
Ville qui comprend les hommes aux visages invisibles
Les rares hommes comme des fantômes
Dernier sursaut avant les larmes
D’une jeune fille nue et désespérée par des caresses
sans grandeur
Des caresses retirées de l’amour
Pour toujours retirées de l’amour

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS