Poème '03.02' de ATOS

03.02

ATOS

Te donner un livre, c’était peut être peu
J’aurai du te construire des châteaux de carte
j’aurai du t’inviter dans des palais de glace
J’aurai du t’offrir des quartiers de lunes
te donner un livre, c’était bien peu
Pour toi c’était un triste soupir de sable
pour moi c’était ce que j’avais de plus précieux
C’était pas le livre c’était ce qu’il contenait
C’était ces mots que j’avais dessiné
et que j’imaginais venir te toucher.
C’était un geste que je t’adressais
c’était l’enfant que je n’aurais jamais pu te donner.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS