Poème 'À Rosita' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

À Rosita

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

Aux frais bourdonnements des abeilles dorées,
Aux chants du rossignol se prolongeant sur l’eau,
Aux confuses rumeurs des limpides soirées,
Aux duos amoureux de l’onde et du roseau,

À l’orchestre enivrant des brises éplorées
Qui bercent des forêts l’harmonieux réseau,
N’as-tu pas dérobé ces notes inspirées
Qui vibrent, Rosita, dans ton gosier d’oiseau ?

Mais non, ô douce artiste ! ô belle charmeresse !
Des sons les plus divins la troupe enchanteresse
N’a jamais en nos cœurs créé plus doux émois ;

Car, vois-tu, quand la foule à ton chant suspendue,
Frémit d’enthousiasme et t’acclame, éperdue,
C’est un esprit d’en haut qui parle par ta voix !

(1880)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Louis-Honoré FRÉCHETTE

Portait de Louis-Honoré FRÉCHETTE

Louis-Honoré Fréchette (16 novembre 1839 – 31 mai 1908), poète, dramaturge, écrivain et homme politique, est né à St-Joseph-de-la-Pointe-Lévy (Lévis), Québec, Canada. Bien que son père, entrepreneur, soit analphabète, il étudie sous la tutelle des Frères des écoles chrétiennes. De 1854 à 1860, il fait ses études... [Lire la suite]

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS