Poème 'Amitié. À Mlle N***' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

Amitié. À Mlle N***

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

Je connais un petit ange
Lequel n’a jamais mouillé
Sa blanche robe à la fange
Dont notre monde est souillé.

C’est lui qui donne le change
Au pauvre cœur dépouillé
Que l’amour, vautour étrange,
D’un bec cruel a fouillé.

Cet ange, qui vous ressemble,
Sous son aile nous rassemble :
C’est la divine Amitié.

Son regard est doux et calme ;
Il m’offre sa chaste palme…
En voulez-vous la moitié ?

(1876)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ange fripon
    ---------------

    Il apprécie parfois, l’ange,
    Un gentil baiser mouillé ;
    Lui interdis-tu la fange,
    Tu l’en trouveras souillé.

    Fréchette, à l’amour qui change,
    Si ton coeur fut dépouillé,
    Ne dis pas que c’est étrange,
    Dis juste : « J’ai cafouillé. »

    Ton sonnet, qui te ressemble,
    Se veut un mot qui rassemble
    Contre Amour, pour Amitié ;

    Mais l’amour, violent ou calme,
    Sur l’amitié veut la palme ;
    Et non point « moitié-moitié. »

  2. Fleurs d’un monde invraisemblable
    ----------

    Notre monde est-il étrange ?
    Notre herbage, il est mouillé,
    Nos chemins sont de la fange,
    Nos ruisseaux sont bien souillés.

    Les corps en terre se changent,
    De leur âme dépouillés ;
    Car il n’en sort pas des anges,
    Ni des saints agenouillés.

    Vraiment, ce monde ressemble
    Aux dortoirs où se rassemblent
    Des oiseaux pleins d’amitié ;

    Pourvu que leur nuit soit calme,
    Ils s’aimeront sous les palmes ;
    La Nature en a pitié.

Rédiger un commentaire

Louis-Honoré FRÉCHETTE

Portait de Louis-Honoré FRÉCHETTE

Louis-Honoré Fréchette (16 novembre 1839 – 31 mai 1908), poète, dramaturge, écrivain et homme politique, est né à St-Joseph-de-la-Pointe-Lévy (Lévis), Québec, Canada. Bien que son père, entrepreneur, soit analphabète, il étudie sous la tutelle des Frères des écoles chrétiennes. De 1854 à 1860, il fait ses études... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS