Poème 'Annie' de Guillaume APOLLINAIRE dans 'Alcools'

Annie

Guillaume APOLLINAIRE
Recueil : "Alcools"

Sur la côte du Texas
Entre Mobile et Galveston il y a
Un grand jardin tout plein de roses
Il contient aussi une villa
Qui est une grande rose

Une femme se promène souvent
Dans le jardin toute seule
Et quand je passe sur la route bordée de tilleuls
Nous nous regardons

Comme cette femme est mennonite
Ses rosiers et ses vêtements n’ont pas de boutons
Il en manque deux à mon veston
La dame et moi suivons presque le même rite

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Premier mai Radio
    Interview de vendeurs de muguet du Berry
    Souvenir Annie du Berry pratiquant ce rite
    N'ai jamais pratiqué aucun rite
    Effectivement ça porte malheur
    Me voilà seul avec radio culinaire
    Et deux trois souvenirs

  2. cetteoeuvre fait part d une plethore d innovations

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto