Poème 'Attendre' de ATOS

Attendre

ATOS

(Brahms – Concerto piano No.2 Adagio)

J’aime t’attendre.

Être dans la patience de te savoir venir
L’attente est un fil que je dessine du bout de toi.

De toi à moi,
Sur la longueur de l’attente,
je peins dans un battement de cil ce que je n’imaginais pas.
J’écris dans le sommeil de mes mains ce que je n’entendais pas.

T’attendre est mon refuge .

Une plage de vacance où me conduit ton pas.
Dans cette brume où rien ne te devine,
s’éploient les ailes lourdes de l’âme
et c’est vers toi que s’écoule mon temps.

Profond est le lit de mon attente.
Puissant est son torrent.
Et fidèle sera sa source.

Mon sourire empreinte la rive du souvenir
C’est un passage que je partage avec toi.

J’aime t’attendre.

Dans l’impatience d’un partir,
L’attente est une voile qui se gorge de toi.
De moi en toi
Sur la toile de l’attente,
Je légende mon exil et compose le possible
Dans le tumulte de la ville.

J’aime t’attendre.

Et c’est à cela que tu me reconnaîtras.
Encore t’attendre à l’instant même
Où tu ne t’y attendais pas.

Poème préféré des membres

Loic a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS