Poème 'Je ne vous entends plus (Beethoven devient sourd)' de Orange84

Accueil > Les membres > Page de poésie de Orange84 > Je ne vous entends plus (Beethoven devient sourd)

Je ne vous entends plus (Beethoven devient sourd)

Orange84

J’ai vu la nuit tomber
A grands coups de silence
Sur un désert immense
De notes envolées.
J’ai vu la nuit tomber
Et mon piano se taire,
Compagnon solitaire
Des musiques passées.
Ma vie a tourné ses pages
Sous un ciel de tourmente
Dans une agonie lente
Aux accents de naufrage.

Je ne vous entends plus du fond de ma détresse,
J’écoute seulement les pas de la vieillesse
Et je crois deviner tant de choses passées
Qui ont guidé ma vie tout au fil des années.
En écoutant le temps de mes oreilles mortes,
J’entends des sons lointains qu’un vent glacial emporte
Et, quand tombe la nuit sur mes jours de misère,
Malgré ce mal violent et mes pensées amères,
J’entends encore alors les choses de ma vie.

J’ai vu la nuit tomber
Sur tant de symphonies
Tandis qu’un mal maudit
Peu à peu s’installait.
J’ai vu la nuit tomber
Sur tant de concertos
Sortis de ce piano
Que mes mains caressaient
Et j’ai pris l’habitude
De demander aux gents
D’écrire maintenant
Leurs mots de gratitude.

Et vous qui connaissez mes accès de fureur,
Vous qui m’avez suivi au temps de ma splendeur,
Vous comprenez si bien tout ce mal qui m’étreint
Tandis que, peu à peu je sens venir la fin.
Vous savez ma passion et mon amour pour vous
Par-delà les années, le temps maître de tout
Et quand je m’en irai là-bas vers l’inconnu
Vers le pays lointain d’où l’on ne revient plus,
Je jouerai simplement une dernière fois
Pour vous l’hymne à la joie,
L’hymne pour vous et moi.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS