Poème 'Chant royal en hommage aux poètes' de Orange84

Accueil > Les membres > Page de poésie de Orange84 > Chant royal en hommage aux poètes

Chant royal en hommage aux poètes

Orange84

Oyez les mots courant dessus nos terres,
Venus du grec ou du monde latin
Et décrivant la vie et ses mystères ;
Sous le soleil, les brumes du matin,
Tous ces héros, broyés par le destin,
Le grand Virgile inventant une histoire,
Homère avec ses héros tout en gloire,
Restent présents pour d’éternelles fêtes ;
Relisons-les, continuons d’y croire,
Faisons un chant en hommage aux poètes.

Dès à présent, voici d’autres critères
Pour célébrer un monde moins lointain,
La Renaissance aux brillants inventaires ;
Ronsard, Marot, donnent un vrai festin
Dans des sonnets offerts dans un écrin.
Un siècle d’or célèbre sa victoire,
Le prix gagné d’un talent méritoire.
Portons la vie et ses nobles conquêtes ;
Comme un parcours dans un fier territoire,
Faisons un chant en hommage aux poètes.

Le Romantisme aux héros volontaires
Lance ses mots d’un air parfois hautain,
Ses cris vengeurs, des vers contestataires ;
Dans le salon ou le simple jardin,
Voici que sonne, un peu comme un tocsin,
Le carillon de l’ancien répertoire
Tandis que Hugo, son ton imprécatoire,
Lamartine et son bel art oratoire,
Poussent leur cri tout au fil des gazettes,
Nous faisant dire, avec leur trajectoire,
Faisons un chant en hommage aux poètes.

Un nouveau siècle a garni ses parterres
En des mois gris, en un temps incertain,
Avec des mots aux sons protestataires,
Quand le malheur trace son vil chemin ;
Apollinaire, Aragon le devin,
Offrent des vers comme une échappatoire,
Un dérivé, un superbe exutoire,
En un temps où hurlent de faux prophètes ;
Alors pour eux et cette époque noire,
Faisons un chant en hommage aux poètes.

Et maintenant, d’autres commanditaires
Veulent guider un nouvel ordre humain ;
Distribuant ses divers commentaires,
Le technocrate a pris un autre train
Mais, sur la toile, avec un bel entrain,
Des écrivains, dans leur laboratoire,
Sans grand discours, sans air ostentatoire,
Trouvent des mots, sans tambours ni trompettes,
Pour répéter, la mine incantatoire,,
Faisons un chant en hommage aux poètes.

Princes courtois, penchés sur l’écritoire
Ou bien debout devant un auditoire,
Refaites-vous les vaillants interprètes
De ces écrits, vivants dans le grimoire,
Et, tous ensemble, en forme de victoire,
Faisons un chant en hommage aux poètes.

Poème préféré des membres

FAB a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Bravo pour ce bel hommage aux poètes !

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS