Poème 'Pantouns malais' de Orange84

Pantouns malais

Orange84

La pluie fait sa triste chanson,
Du ciel gris tombent tant de larmes.
L’oiseau reste dans sa maison,
Un chez-soi garde bien des charmes.

Le soleil fait chanter le ciel,
Les nuages sont des palaces.
En bas un monde matériel,
Des gens prisonniers dans des nasses.

La mer fait s’envoler ses vagues,
Son chant s’enroule dans la nuit.
Sur terre s’entendent des blagues,
Les humains s’entourent de bruit.

Dans la forêt des cavalcades,
Les animaux font un troupeau.
L’amour refait ses roucoulades
Pourtant il reste un vieux chameau.

Monsieur poisson dans son bocal,
Fait sans fin de longues virées.
Un vieux conte pas très moral
Refait les mêmes simagrées.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS