Poème 'Benny' de ATOS

Benny

ATOS

Benny singe les hommes
Ainsi Benny sourira-t-il.
Ils les épient
ils les copient
Un pas devant les autres,
Il se tiendra toujours bien droit.
Il ne mange plus avec ses doigts.
Il dit bonjour quand il fait froid.
Gentil, poli, au bord du puits,
Il conviendra.
Benny singe les hommes
Ainsi Benny survivra-t-il.
Comment disent-il?
Comment font-ils?
Il retient tout, ça fait beaucoup.
Benny n’est pas stupide,
Il sait très bien qu’il est complètement fou.
Mais Benny a peur du vide,
Alors il les mimera toujours,
A défaut de les aimer un jour.
Tout ça vaut des clous,
Et ça le rend un peu marteau.
Comment dorment-ils ?
Comment aiment-ils ?
Benny a une peur bleue,
Alors Benny devient tampon,
devient carbone,
Il deviendra une charogne.
Comment chassent-ils?
Comment oublient-ils?
Benny n’est pas une oie
Il ne reviendra pas.
Benny singe les hommes
Ainsi Benny soit-il.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS