Poème 'Bombing' de ATOS

Bombing

ATOS

Passer la grande ramure des pins
et garder le silence là où se pose
l’échancrure du saule.
Des deux mains,
plonger dans la grande poche du ciel
juste pour apprendre
le goût léger et suspendu de l’hébétude
d’être totalement et finalement bien.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. les mass média rendent les masses médiocres !

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS