Poème 'Capella' de ATOS

Capella

ATOS

Chante moi le monde
pour que je l’entende.

Que ça barde
un p’tit peu,
Que ça luth
beaucoup mieux
que ça s’ouvre
fort et encor
que ça s’élève
à tire-d’aile.

Allez, chante moi un peu d’air
du plus beau que tu le peux.

Chante moi le monde
pour que j’en tende
mes menottes vers d’autres cieux.

Dis, chante moi le monde
Encore, un peu.

Que je retienne
Dans l’air du chant
deux ou trois petites notes
qui auront la couleur de tes yeux.

Chante moi le monde,
qu’il m’en souvienne toujours un peu.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS