Poème 'Case d’Armons – Échelon' de Guillaume APOLLINAIRE dans 'Calligrammes'

Case d’Armons – Échelon

Guillaume APOLLINAIRE
Recueil : "Calligrammes"

Grenouilles et rainettes
Crapauds et crapoussins
Ascèse sous les peupliers et les frênes
La reine des près va fleurir
Une petite hutte dans la forêt
Là-bas plus blanche est la blessure

Le Ciel

Coquelicots
Flacon au col d’or
On a pendu la mort
À la lisière du bois
On a pendu la mort
Et ses beaux seins dorés
Se montrent tour à tour

On tire contre avions
Verrdun

L’orvet
Le sac à malice
La trousse à boutons

Ô rose toujours vive
Ô France
Embaume les espoirs d’une armé qui halète

Le Loriot chante

N’est-ce pas rigolo

Enfin une plume d’épervier

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Caquelon
    ------------

    Quenouilles et binettes
    Marauds et fantassins
    Exégèse sous les tauliers et les cônes
    La veine des cyprès va s'ouvrir
    Une petite meute auprès des eaux
    Là-bas plus franche est la cassure

    L'Inframonde

    Haricots
    Balcon au licol de trésor
    Quel malentendu le remords
    À la croisière du sans-voix
    Quel malentendu le remords
    Ses grands desseins mordorés
    Se cachant tour à tour

    Satire avec violon
    Un godet pour deux

    Le duvet
    Le lac dans un calice
    La frousse des moutons

    Ô licorne toujours pure
    Ô Garance
    Dans ta paume la fève noire d'une étrange galette

    Le rhinocéros chante

    N'est-ce un charmant tableau

    L'enclume avec le cuvier.

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto