Poème 'Ce premier jour du mois de may' de Charles d'ORLEANS dans 'Rondeaux'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Charles d'ORLEANS > Ce premier jour du mois de may

Ce premier jour du mois de may

Charles d'ORLEANS
Recueil : "Rondeaux"

Ce premier jour du mois de may,
Quant de mon lit hors me levay
Environ vers la matinee,
Dedans mon jardin de pensee
Avecques mon cueur seul entray.

Dieu scet s’entrepris fu d’esmay* !
Car en pleurant tout regarday
Destruit d’ennuyeuse gelee,
Ce premier jour du mois de may,
Quant de mon lit hors me levay.

En gast** fleurs et arbres trouvay ;
Lors au jardinier demanday
Se Desplaisance maleuree
Par tempeste, vent ou nuee
Avoit fait tel piteux array***,
Ce premier jour du mois de may.

(*) crainte
(**) ravagés
(***) arrangement

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. ce n'est pas en Français c'est en latin je croit

  2. Pour répondre au commentaire ci-dessus, le poème est bien en français et pas en latin! Il faut savoir que le français du XVe siècle est assez différent du nôtre, encore influencé par son origine latine. Toutefois, cette langue appelée roman ou ancien français ne sera fixée qu'au XVIIe siècle, avec la fondation de l'Académie par Richelieu. Au XVIe siècle, un groupe de poètes appelés d'abord la Brigade dont émergera une élite se proclamant La Pléiade, fixera déjà des règles et proposera de "moderniser" la langue et l'enrichir par l'apport de nouveaux mots. Appartient aussi à ce groupe Pierre Ronsard, sacré "prince des poètes".

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS