Poème 'En la nef de bonne nouvelle' de Charles d'ORLEANS dans 'Ballades'

En la nef de bonne nouvelle

Charles d'ORLEANS
Recueil : "Ballades"

En la nef de bonne nouvelle
Espoir a chargié Reconfort
Pour l’amener, de par la belle,
Vers mon cueur qui l’ayme si fort.
A joye puist venir au port
De desir et, pour tost passer
La mer de Fortune, trouver
Un plaisant vent venant de France
Ou est a present ma maistresse
Qui est ma doulce souvenance
Et le tresor de ma liesse.

Certes, moult suy tenu a elle,
Car j’ay sceu par loyal rapport
Que contre Dangier, le rebelle,
Qui maintesfois me nuist a tort,
Elle veult faire son effort
De tout son povair de m’aidier.
Et pource lui plaist m’envoyer
Ceste nef plaine de plaisance
Pour estoffer la forteresse
Ou mon coeur garde l’esperanoe
Et le tresor de ma liesse.

Pource ma voulenté est telle
Et sera jusques a la mort
De tousjours tenir la querelle
De Loyauté ou mon ressort
J’ay mis ; mon coeur en est d’accort.
Si vueil en ce point demourer
Et souvent Amour mercier,
Qui me fist avoir l’acointance
D’une si loyalle princesse,
En qui puis mettre ma fiance
Et le tresor de ma liesse.

ENVOI

Dieu vueille celle nef garder
Des robeurs escumeurs de mer,
Qui ont a Dangier aliance ;
Car, s’ilz povoient, par rudesse
M’osteroient ma desirance
Et le tresor de ma liesse.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS