Poème 'Quant vint a la prochaine feste' de Charles d'ORLEANS dans 'Ballades'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Charles d'ORLEANS > Quant vint a la prochaine feste

Quant vint a la prochaine feste

Charles d'ORLEANS
Recueil : "Ballades"

Quant vint a la prochaine feste
Qu’Amours tenoit son parlement,
Je lui presentay ma requeste
Laquelle leut tresdoulcement,
Et puis me dist :  » Je suy dolent*
Du mal qui vous est avenu,
Mais il n’a nul recouvrement,
Quant la mort a son cop féru**.

Eslongnez hors de vostre teste
Vostre douloreux pensement !
Moustrez vous homme, non pas beste !
Faittes que, sans empeschement,
Ait en vous le gouvernement
Raison qui souvent a pourveu
En maint meschief*** tressagement,
Quant la mort a son cop féru.

Reprenez nouvelle conqueste !
Je vous aideray tellement
Que vous trouverés dame preste
De vous amer tresloyaument,
Qui de biens aura largement.
D’elle serez amy tenu :
Je n’y voy autre amendement,
Quant la mort a son cop féru.  »

(*) triste
(**) a frappé son coup
(***) malheur

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Charles d'ORLEANS

Portait de Charles d'ORLEANS

Charles d’Orléans, né à Paris le 24 novembre 1394 et mort à Amboise le 5 janvier 1465, duc d’Orléans, est un prince français, connu surtout pour son œuvre poétique réalisée lors de sa longue captivité anglaise. Il est le fils de Louis Ier, duc d’Orléans, frère du roi de France Charles VI, et de Valentine Visconti... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto