Poème 'C’est un coq…' de Francis JAMMES dans 'Clairières dans le ciel'

C’est un coq…

Francis JAMMES
Recueil : "Clairières dans le ciel"

… C’est un coq dont le cri taille à coups de ciseaux
l’azur net qui s’aiguise au tranchant du coteau.

Mais je veux autre chose encore ?

… C’est la salle à manger sur un parc, à midi.
Une femme en blanc, lourde et blonde, pèle un fruit.

— Je veux voir autre chose encore ?

… C’est une eau tendrement aimée par le village
qui s’y mire et dénoue sur elle ses feuillages,

— Je veux voir autre chose encore ?

… Mais quoi donc ? — Oh ! Tais-toi, car je souffre ! Je veux
je veux voir, je veux voir au-delà de mes yeux

je ne sais quelle chose encore…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Animal d'or et de sable
    -------------------------

    C'est un animal d'or au frémissant museau
    Qui, tacheté de sable, arpente le coteau ;
    Quand il entend sonner la cloche de midi,
    Il dévore une proie, ainsi qu'on me l'a dit.

    On ne l'observe guère, il vit loin des villages
    Et fort vite se meut, sauf quand il prend de l'âge.
    Mais, si j'en ai le temps, j'explorerai les lieux
    Où chacun peut le voir, un instant, de ses yeux.

  2. Maître Coq à la fleur de l’âge
    -----------------------

    Le noble Maître Coq est plutôt vigoureux,
    Sa lourde charge est loin d’être une sinécure ;
    Mais il dort calmement, dans les heures obscures,
    Lui qui n’est nullement un nocturne amoureux.

    Son appel matinal montre qu’il est heureux,
    Son âme est affermie, mais elle n’est point dure ;
    Sa poule préférée dit «Pourvu que ça dure»,
    Couvant de son regard cet oiseau valeureux.

    C’est un maître indulgent, ce n’est pas un barbare ;
    Tel un navigateur qui sait tenir sa barre,
    Il trace son chemin dans la sérénité.

    Il va droit devant lui, toutes peurs abolies,
    Méditant des propos de sagesse et folie ;
    Il comprend que son temps n’est pas l’éternité.

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS