Poème 'Cette nuit là' de ATOS

Cette nuit là

ATOS

Quand les mots auront fini de courir dans la rue,
de faire tourner les pages de nos livres,
Quand ils ne souffleront plus sur nos places
Quand ils arrêteront de faire les cons,
de discuter, de raconter,
de dessiner, de plaisanter,
de témoigner, d’imaginer,
de tout prendre, et de rien laisser.
Quand ils n’écriront plus rien sur les murs,
Quand ils seront bien polis et raisonnables,
Quand ils seront contrits et présentables,
Quand ils auront une certaine éducation
après avoir reçu toutes nos petites corrections,
Quand il diront…
« Bonjour Madame ,
pardon monsieur,
merci patron »,
quand ils arrêteront de gueuler
NON
quand ils sauront rester à leur place ,
sur la même ligne,
jamais en marge
Quand ils marcheront
en procession aux élections
sur le même ton
Quand ils auront fini de traîner dans l’air frais d’une chanson
ou de rêver au sourire d’une expression
Quand ils n’auront plus des idées de grand large,
ni d’accents de voyage,
plus d’avis,
plus d’opinion,
Quand ils obéiront
un jour au doigt d’un dieu,
demain à l’oeil du diable
et tous les jours à leur pognon
Quand ils sauront dire oui
sans même se poser une seule question,
quand ils écouteront le clairon,
Quand ils n’auront plus que le choix de nos bénir
….ou celui de nous maudire
cette nuit là, tu vois,
cette nuit…là
Avec eux , nous mourrons.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS