Poème 'Chanson de Han d’Islande' de Gérard de NERVAL dans 'Poésies diverses'

Chanson de Han d’Islande

Gérard de NERVAL
Recueil : "Poésies diverses"

Lorsque dans nos vertes campagnes
La nuit
Descend du sommet des montagnes
Sans bruit…
Malheur à toi qui dans nos plaines
Poursuis un voyage imprudent…
Entends-tu des forêts lointaines
Sortir un long rugissement ?…
C’est Han !
C’est Han !
C’est Han d’Islande…
Han ! Han ! Han ! Han !

Cet homme qui recèle une âme
De fer
Et dont les yeux lancent la flamme
D’enfer ;
Au fond de son antre sauvage
Courbé sur un corps palpitant,
Ce monstre qui repaît sa rage
De cris, de larmes et de sang…
C’est Han !
C’est Han !
C’est Han d’Islande…
Han ! Han ! Han ! Han !

Quand parfois au sein de la danse
Des jeux,
Tout à coup un homme s’élance…
Hideux !

Si l’on ne peut le reconnaître
Si de sa voix le sombre accent
Ajoute à l’effroi que fait naître
Son regard fixe et dévorant…
C’est Han !
C’est Han !
C’est Han d’Islande…
Han ! Han ! Han ! Han !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Nef d’Islande
    ----------

    L’esquif léger s’en va découvrir d’autres mondes,
    Car la Terre promise est au-delà des eaux ;
    Un riant territoire où les trésors abondent,
    Où la fée file l’or au magique fuseau.

    Oui, mais il faut d’abord franchir la mer profonde,
    Un peu plus large aussi que la Mer des Roseaux ;
    Affronter les dangers qui surgissent de l’onde,
    Savoir se repérer sur le vol des oiseaux.

    La sirène voudrait séduire l’Univers,
    Selon mon jugement, c’est un projet pervers,
    Je ne vois aucun sens dans ce qu’elle murmure.

    Cette nef vaillamment sur les flots se maintient,
    Éole la conduit, Neptune la soutient,
    Le soleil rougit comme une tomate mûre.

  2. Fantôme islandais
    --------

    Je me cache dans mon volcan
    Pour lire du Jacques Lacan,
    J'aime surtout ses phrases brèves
    Témoignant d'un humour claquant.

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS