Poème 'Chère relique' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

Chère relique

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

Je possède un bouquet de pauvres fleurs fanées,
Que je garde, jaloux, comme on garde un trésor ;
Car dans ce cher débris je crois trouver encor
Le parfum de la main qui me les a données.

Et quand mon souvenir remonte en son essor
De mes jours de bonheur les rives fortunées,
Sur ces roses, que seul le temps a profanées,
Un doux rayon d’amour sème des reflets d’or.

Pauvres fleurs !… bien souvent, inutiles rosées,
Les larmes de mes yeux vous auront arrosées,
Sans rien vous rendre, hélas ! de votre éclat vermeil.

N’importe, je vous aime, ô reliques bénies !
Restez là sur mon cœur ; et mes lèvres ternies
Vous presseront encor dans mon dernier sommeil !

(1876)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Démon des reliques
    --------

    Dans l’inframonde obscur, des trésors il apporte,
    Y compris des chiffons de diverses couleurs ;
    Un linge que porta la Dame des Douleurs,
    Le bonnet d’un ermite ou la clé de sa porte.

    Ces reliques, dit-il, rendent son âme forte,
    Ainsi que le fumage améliore les fleurs,
    Un martyr, s’éloignant de sa vallée de pleurs,
    Laisse au monde un fatras d’objets de toute sorte.

    Un éléphant défunt, la vermine le ronge
    Et les démons non plus ne s’en priveront pas ;
    Maître Vautour en lui sa chauve tête plonge.

    Notre héros, pourtant, n’en fait point son repas,
    Il conserve leur trace au-delà du trépas ;
    Quelques âmes de saints le viennent voir en songe.

  2. Tarot des ossements
    --------

    L'atout c'est phalange,
    Le Petit c'est omoplate,
    Rien ne sert d'Excuse.

Rédiger un commentaire

Louis-Honoré FRÉCHETTE

Portait de Louis-Honoré FRÉCHETTE

Louis-Honoré Fréchette (16 novembre 1839 – 31 mai 1908), poète, dramaturge, écrivain et homme politique, est né à St-Joseph-de-la-Pointe-Lévy (Lévis), Québec, Canada. Bien que son père, entrepreneur, soit analphabète, il étudie sous la tutelle des Frères des écoles chrétiennes. De 1854 à 1860, il fait ses études... [Lire la suite]

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS