Poème 'Clichés de printemps' de dutaillyphilippe

Clichés de printemps

dutaillyphilippe

Les arbres ont gardé la puissance latente
qui, passé les mois frileux et la passivité,
jaillit de nouveau après la longue attente
donnant à la forêt une grande activité.

La sève blanchâtre à la couleur du marbre
et lorsque vient le signal de la résurrection,
elle monte lentement jusqu’aux faîtes des arbres,
nourrissant les rameaux des futures érections.

Les gemmules des branches sont, soudain, compressées,
bien enflées des bourgeons qui donnent la croissance
et ces boules vivantes, précoces et pressées,
percent au grand jour comme autant de naissances.

Le printemps est aussi le réveil de la faune,
après les solitudes viennent les peuplements,
et le chant des oiseaux après l’hiver aphone,
rythme dans l’allégresse tous les accouplements.

12 01 1993

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

dutaillyphilippe

Image de dutaillyphilippe

Nom : DUTAILLY

Prénom : PHILIPPE ALFRED

Naissance : 18/04/1955

Présentation : Tombé amoureux de "L'albatros" de Charles Baudelaire, poème appris lorsque j'étais 'écolier et nourri au hasard de Victor Hugo, Georges Brassens, Léo Ferré, Lamartine et beaucoup...

Accéder à sa page de poésie

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS