Poème 'Derniers vers salvateurs' de dutaillyphilippe

Derniers vers salvateurs

dutaillyphilippe

Tu penses que mon cœur est un lé de tissu

dans lequel tu coupes comme fait le tailleur

mais si, de mon présent, mon malheur est issu

mes rêves, doux et joyeux se feront ailleurs…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS