Poème 'Mon héroïne' de dutaillyphilippe

Mon héroïne

dutaillyphilippe

Et me voilà encore à rêver ton visage,
toi qui fus mon amour dans un ancien présent.
toi qui partie un jour vers d’autres paysages
que ceux que je t’offrais, fièrement, en présents.

Tu fus donc, de ma vie, sa partie idyllique
quand nous jouissions ensembles du bonheur d’antan
mais désertant mon lit dans mes nuits éthyliques,
retirant le rideau sur la langueur du temps.

Tes cris, diffus et tristes, déchirant mes ténèbres,
hantent mes cauchemars de leurs échos lointains,
pleurant nos amours mortes, en mélopées funèbres,
comme fait une pleureuse dans les pays latins.

Ces rêves sont une drogue dont tu es l’héroïne
et quand tu m’apparais dans ton halo gracieux,
je renais de mes cendres, par une force divine,
tel un oiseau blessé qui regagne les cieux.

Mais un rêve n’est jamais qu’une grosse chimère
qui accorde l’espoir quand la vie le défend
et qui laisse, au matin, le sentiment amer
que le bonheur perdu n’aura jamais d’enfants…..

30 01 1989

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

dutaillyphilippe

Image de dutaillyphilippe

Nom : DUTAILLY

Prénom : PHILIPPE ALFRED

Naissance : 18/04/1955

Présentation : Tombé amoureux de "L'albatros" de Charles Baudelaire, poème appris lorsque j'étais 'écolier et nourri au hasard de Victor Hugo, Georges Brassens, Léo Ferré, Lamartine et beaucoup...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS