Poème 'Mon héroïne' de dutaillyphilippe

Mon héroïne

dutaillyphilippe

Et me revoilà encore à rêver ton visage,
Toi qui fus mon amour dans un lointain présent.
Toi qui désertas mon antre pour d’autres paysages
Que ceux que je t’offrais fièrement en présents.

Tu fus, de mon adolescence, la part magnifique
Lorsque nous possédions l’enthousiasme d’antan
Mais un jour tu me laissas dans mes brumes maléfiques
Retirant le rideau sur la langueur du temps.

Tes plaintes insoutenables, déchirant mes ténèbres,
Hantent mon esprit de leurs chants monotones
Recherchant dans mes nuits traces de nos amours funèbres,
Qui toutes meurent dans le matin atone.

Ces rêves sont une drogue dont tu es l’héroïne
Et quand tu m’apparais dans ton halo gracieux,
Je renais de mes cendres par une force divine,
Tel un oiseau blessé qui regagne les cieux.

Ces rêves ne sont jamais que d’indécentes chimères
Qui redonne l’espoir quand la vie le défend
Et qui me laisse, soudain, cette illusion amère
Que le bonheur perdu n’aura jamais d’enfants…..

30 01 1989

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS