Poème 'Clotilde' de Guillaume APOLLINAIRE dans 'Alcools'

Clotilde

Guillaume APOLLINAIRE
Recueil : "Alcools"

L’anémone et l’ancolie
Ont poussé dans le jardin
Où dort la mélancolie
Entre l’amour et le dédain

Il y vient aussi nos ombres
Que la nuit dissipera
Le soleil qui les rend sombres
Avec elles disparaîtra

Les déités des eaux vives
Laissent couler leurs cheveux
Passe il faut que tu poursuives
Cette belle ombre que tu veux

Poème préféré des membres

Calypso et Vide ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. La jonquille et la jacinthe
    S'ouvrent dans un jardinet
    Quand la lumière est éteinte
    À l'heure de potron-minet.

    Il y vient aussi nos rêves
    Que le jour effacera ;
    Le soleil qui les achève
    D'autres plaisirs apportera.

    Un ondin, dans l'eau dormante,
    Rafraîchit son maigre corps.
    Avance, il faut que tu chantes
    L'air printanier qui nous rend forts.

  2. Le poème du jour est à mon nom.
    Es-ce un signe pour mon inscription?

  3. Un signe, sans aucun doute !
    Bienvenue Clotilde.

  4. Merci beaucoup!

  5. Comment ça c'est un signe pour son inscription???

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto