Poème 'Contour' de ATOS

Contour

ATOS

Forme contour qui me contourne
qui détourne et se dérobe,
empreinte et dérobe
la présence d’un corps.

Un visage pansé éventre mes pensées.

Tu es détour, marque page d’un palimpseste inventé,
cadre case qui étire l’envolée d’une histoire croisée.

Fabuleux volume d’un désir prononçable,
La lacune d’un corps sous un informe obscur
opère sous des regards muets.

Forme torse aux jambes d’oriflammes
rime sous le voile d’un idéal imposé.

La forme suppose tout ce qui peut être imaginé.

J’écartèle mon idée, et bientôt le temps apparaît
où le fleuve déroule ce que le torrent contenait

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS