Poème 'Cruel destin' de Hamid54

Cruel destin

Hamid54

Oh que j’aurais aimé rendre ta vie heureuse,
Mais l’insensé destin détourna tout l’espoir,
Noircit notre horizon et du ciel pâle et noir,
Vogue un soleil blafard, une lune terreuse.

J’endure les rappels, vétilles utopiques,
Des leurres de mes nuits avec leurs faux ébats,
Quand les jours surgissent et les réels combats,
M’infligent les dépits des effets oniriques,

Ce qui reste de toi, c’est ta voix qui me hante,
J’écoute dans mon cœur ses airs trop acclamés,
Ce qu’un temps a offert avant qu’il ne déchante.

Ces moments sont partis, aujourd’hui, abîmés,
Dans un immense oubli, désert où rien ne chante.
Devenus très lointains, oiseux, mort à jamais,
_______________
Images et Sensations – COPYRIGHT©
ISBN 978.9947.30.246.0

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Hamid54

Image de Hamid54

Nom : Hamid

Prénom : Abed

Naissance : 28/10/1954

Présentation : Bonjour à tous. Je m'appelle Hamid Abed, Je suis de Kabylie, en Algérie. Retraité de la fonction publique depuis quelques années. Depuis ma retraite, je me suis consacré à l'écriture de la...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS