Jean-Antoine de BAÏF : poèmes, oeuvres et biographie

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jean-Antoine de BAÏF

Jean-Antoine de BAÏF (1532-1589)

Sa biographie

Portrait de Jean-Antoine de BAÏF

Jean-Antoine de Baïf, né à Venise le 19 février 1532, de mère inconnue, et mort à Paris le 19 septembre 1589, est un poète français.

Fils de Lazare de Baïf, Jean-Antoine de Baïf, ami de Pierre de Ronsard et membre de la Pléiade, se distingue comme le principal artisan de l’introduction, en France, d’une versification quantitative mesurée, calquée sur la poésie de l’Antiquité gréco-latine.

Son éducation a été confiée dès son enfance aux maîtres les plus connus de son époque, notamment Jean Dorat, qu’il a suivi par ailleurs au Collège de Coqueret.

Sa production poétique est très importante, mais il n’a jamais connu un succès comparable à celui de Ronsard. Il a donné « Les Amours » (1552 et 1558) ; « Les Météores », où il s’inspire des Géorgiques de Virgile (1567) ; le « Passe-Temps » (1573) ; « Les Mimes, enseignements et proverbes » (1581), ouvrage très original. On a en tout 9 livres de poèmes, 7 d’amours, 5 de jeux, 5 de passe-temps sous le titre d’ »Œuvres de poésies de Baïf », Paris, 1572.

Au théâtre, on lui doit aussi la traduction de l’ »Eunuque » de Térence, et « le Brave » (Miles gloriosus) de Plaute ; en 1573, dans les « Euvres en rime », il donne la traduction de l’Antigone de Sophocle.

Du Bellay l’a qualifié de « docte, doctieur, doctime Baïf » ce qui, eu égard à l’impressionnante étendue de son savoir, était tout sauf ironique.


Source : Wikipédia
Ce contenu est soumis à la licence CC-BY-SA.
© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto