Poème 'De ce que nous ne connaissons pas' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > De ce que nous ne connaissons pas

De ce que nous ne connaissons pas

ATOS

Il n’y a pas de solitude. De véritable solitude.
Je ne parle pas d’isolement, de mise à l’écart, de retrait.
La solitude est un état et non un espace.
Pas de temps, pas de surface, pas de volume en solitude.
C’est un état inconnu de l’homme.

Il n’ y a qu’un manque qui remplit l’espace de l’absence.
Ce que nous nommons solitude n’est que l’écho d’une présence.

Définir la solitude est une tâche impossible pour l’humain.
Être en solitude serait être en liberté.
Et ce qui définit toutes les problématiques et la nature même de l’humain
c’est justement son appartenance, son rattachement, son désir, son besoin constant de l’autre.

Il n’ y a pas d’humain seul – seul en soi.

Les uns sont les hôtes des autres, c’est ce que nous nommons humanité.

Il ne peut y avoir de raisonnement, de questionnement en solitude, et donc pas de pensée, puisque la pensée est toujours une adresse faite aux autres.
Se concevoir en solitude serait se concevoir non humain.
Nous ignorons la solitude.
Seules, peut être, des âmes mortes pourraient survivre dans cet état.

Poème préféré des membres

VVAL a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Tellement vrai, merci ATOS

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS