Poème 'De la voûte des arbres' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > De la voûte des arbres

De la voûte des arbres

ATOS

Sur un pavement de couleur
le jour passe la beauté croissante des arbres.
Il pense à border le village
de l’élégance de sa marche.

Son regard se dépend de l’été.

Un mot glissé entre les feuilles du figuier
par un oiseau présage.

La brassée d’un passage sur le tracé de son fleuve.

Un nid de lymphe fraîche et de paille coupée,
L’apostrophe donnée à la multitude du ciel.
Seule,
tu n’es donc qu’entre septembre et son trait.

Poème préféré des membres

Loic a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS