Poème 'De notre pluie' de ATOS

De notre pluie

ATOS

Un peu de notre pluie
rigole de son futur de cendres
un envers qui s’écrit dans les veines du sol
l’étouffe d’une flamme qui se plante,
un manque qui se joue, te détoure et me hante.

Tu es le cratère de ce que je ne perçois plus.

et c’est un creux qui te réduit au creux de mon ventre
une pense qui frappe à ta matière
et qui marche sur l’arrête de mon souffle.

Encore un peu de ce silence et tu n’y verras plus.

Quelques écailles de lumière donneront à l’espace
l’illusion d’un ensemble.
Bien sur je suis seule et sans être perdue.
Tu es la pluie le silence et la cendre
au seuil, me trouble une silhouette qui tremble.
Elle est l’absente d’un point sur une allée de semble.

Encore un peu de cette pluie,
qui signe son silence
sur l’immensité d’une gloire
d’un peu que nous aurons vécu.

Un peu de cette pluie
comme les touches d’une phrase
touchant ce visage que je devine
et qui ne me connaît plus.
à cet endroit de mes veines
D’une autre page
en un possible voyage
j’entends , vois-tu, que repousse la terre.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS